Dans cette partie du blog nous ferons la connaissance des Français vivant à la Barbade, destination de rêve. D’après un recensement fait par le Consulat de France, il y en a environ 250 qui s’y sont installés.
Aujourd’hui, c’est à Thibault, qui vient de la région parisienne, de nous raconter ses expériences à la Barbade.

Destination de rêve - télétravail - la Barbade -www.labarbade.com

Alors Thibault, dites-nous, pour quelle raison êtes-vous venu à la Barbade ?

Le groupe Remy Cointreau pour lequel je travaille depuis 2007 m’a proposé un poste dans la plus ancienne distillerie de rhum au monde, Mount Gay, basée à la Barbade, et j’ai accepté. Cela fait maintenant un peu plus de 3 ans et je ne regrette pas, bien au contraire !

Aviez-vous entendu parler de la Barbade en France ?

Uniquement grâce à Mount Gay que j’ai découvert en France, mais avant je n’aurais pas su situer la Barbade sur une carte.

L’installation fut-elle facile ?

Très facile oui. J’ai eu la chance de passer une semaine ici quelques mois avant mon installation, ce qui m’a permis de trouver une maison, ouvrir un compte en banque et effectuer les premières démarches. Mais je reconnais que tout a été simplifié par Mount Gay qui s’est occupé de la majorité des démarches administratives (visa, sécurité sociale, etc.).

Et est-ce que l’intégration dans la vie / culture était facile pour vous et votre famille ? Comment le contact s’est passé entre vous et les Barbadiens ?

Les Barbadiens sont extrêmement accueillants et bienveillants, ce qui non seulement facilite l’intégration et favorise le contact. Ils font tout pour vous aider et vous rendre service, ils sont d’une gentillesse naturelle qui peut même parfois surprendre, notamment sur la route !

Quel fut votre plus grand choc culturel ?

Le rapport au temps. Ici les gens prennent leur temps. Le temps de vivre, de se retrouver, d’échanger. Sur un plan personnel c’est très agréable, charmant, en revanche, sur un plan professionnel c’est plus dur de s’y adapter, voire très pénible…

Destination de rêve - télétravail - la Barbade -www.labarbade.com

Je crois comprendre que vous viviez en Afrique du Sud avant de vous installer ici, alors, pour vous, le choc culturel était plus grand en Afrique du Sud ou ici ? 

J’ai en effet vécu au Cap pendant 4 ans. Bien que la vie au Cap et à la Barbade soit différente à plusieurs niveaux de la vie en France, je n’ai pas eu de véritable choc culturel. Rien à voir avec mon premier voyage au Nigeria par exemple. Le niveau de développement d’un pays, la mondialisation et le tourisme y sont certainement pour quelque chose et lissent les différences.

Est-ce que votre séjour là-bas vous a préparé d’une quelconque manière pour votre déménagement ici ?

Oui bien sûr, on apprend beaucoup à chaque nouvelle étape d’une vie et on en tire les leçons pour que les suivantes se déroulent au mieux. L’ouverture d’esprit est peut-être une des valeurs que l’on développe le plus en découvrant diverses cultures et façons de vivre.

Est-ce que l’inscription à l’école ici était facile ?

Oui tout à fait – le choix était assez restreint, nous avons renvoyé les dossiers d’inscription et fait toutes les démarches en ligne (interviews, sélection des livres, etc.) depuis l’Afrique du Sud. Et à notre arrivée nous avons tout récupéré la veille de la rentrée.

Est-ce qu’il a été facile pour vos enfants de se faire des amis ici ? Est-ce qu’ils aiment vivre ici ?

Non seulement ça a été très facile pour mes filles de se faire des amis, notamment par leur école, mais c’est également une chance pour elles d’avoir vécu les premières années de leur vie dans des conditions aussi idylliques : nature, climat, cadre de vie, découverte d’une culture, apprentissage d’une autre langue, etc.  Loin du stress, du bruit, de la pollution des grandes villes. Une chance inouïe.

Destination de rêve - télétravail - la Barbade -www.labarbade.com

Existe-t-il une grande différence entre les systèmes pédagogiques français et barbadien ?

Le programme de l’école dans laquelle nos filles sont scolarisées (Providence) est le même qu’au UK. C’est une méthode d’apprentissage parfois différente de la France mais le résultat est très positif pour nos 3 filles. Elles ont toutes su lire et écrire avant d’entrer au CP.

Différence d’appréciation de l’alcool entre les Français et les Barbadiens (but de consommation) ? 

Je pense qu’il est difficile de répondre à cette question de manière générique car ce serait mettre tout le monde dans le même panier or je pense que certains Barbadiens ou Français savent apprécier un bon alcool quand bien d’autres n’y attachent aucune importance. Le seul point commun entre tous, a priori, est qu’ils consomment pour fêter quelque chose, pour passer du bon temps, souvent entre amis.

Grosso modo, quelles sont les principales différences entre les rhums barbadiens et ceux des DOM-TOM ? 

La principale différence est l’ingrédient utilisé pour la fermentation et la distillation en vue d’obtenir du rhum. Les rums Barbadiens sont généralement élaborés à base de mélasses (sirop très visqueux, incristallisable, constituant le résidu de la fabrication du sucre à partir de la canne à sucre), tandis que les rhums des DOM-TOM (surtout Antilles) utilisent uniquement du jus de canne.
À cela viennent s’ajouter d’autres différences de terroir, de durée et de lieu de vieillissement, d’assemblage, d’ajout de sucre et autres additifs…

Quelle est la réaction des Français vis-à-vis du Mount Gay ?

Mount Gay propose des rhums d’une grande richesse aromatique, issus d’un assemblage de rums distillés en colonne traditionnelle et en alambics à repasse, vieillis uniquement à la Barbade dans différents types de fûts (ex-Whiskey, ex-Bourbon, ex-Cognac…) et au profil plutôt sec car il n’y a aucun ajout de sucre (dosage). Les Français, plus habitués aux rhums des Antilles françaises, connaissent encore mal Mount Gay mais ils sont de plus en plus nombreux à apprécier ses rums, son héritage et son savoir-faire.

Belles plages - télétravail - la Barbade - www.labarbade.com

Par rapport au vin, est-ce que le rhum est aussi bien vu en France ou est-il considéré comme un produit moins sophistiqué ?

Tout est en train de changer et vite. Il y a 10 ans, seuls les rhums des DOM-TOM étaient vendus en France et souvent à très bas prix. Depuis plus de 5 ans, le marché du rhum en France est en pleine croissance et notamment sur le segment haut de gamme qui s’adresse à une clientèle de connaisseurs. Ces connaisseurs, grands consommateurs de whiskies (notamment de single malt), portent une attention particulière à la façon dont sont élaborés les produits, d’où ils viennent, et demandent une transparence exemplaire aux marques, ce qui en favorise certaines comme Mount Gay plus que d’autres.

Qu’est-ce qui vous a manqué le plus en ce qui concerne la France ?

Seulement 3 choses: la famille, les amis et la nourriture, et pas nécessairement dans cet ordre…

Que trouvez-vous le plus frustrant en ce qui concerne la vie ici ?

Tout prend du temps. Ce fameux rapport au temps qui n’est pas le même qu’en France. Il faut donc apprendre à vivre au rythme local. Et éviter d’avoir des démarches administratives à faire.

Et qu’est-ce qui vous plaît le plus ?

Le style de vie. L’équilibre entre le travail et la vie de « vacances » que procurent le climat, le côté insulaire et le rythme local.

Quelle attraction touristique vous plaît-elle le plus ?

La plus vieille distillerie de rhum au monde, Mount Gay, mais aussi Harrison’s Cave pour découvrir les particularités de cette ile corallienne (et non volcanique comme la plupart des iles des Caraïbes).

Belles Plages - télétravail - la Barbade - www.labarbade.com

Quel est votre plat barbadien préféré ?

Joker… La gastronomie locale ne m’a jamais convaincu.

Quelle est votre expression barbadienne préférée ?

Cheese on bread man ! (Expression d’agacement)

Quelle est votre plage préférée?

Difficile de répondre car la variété et le nombre de plages à la Barbade sont impressionnantes, néanmoins celle de Sandy Lane est celle dont nous garderons les meilleurs souvenirs. Pour son calme, sa forme en arc de cercle, sa végétation et son confort.

Que faites-vous pour vous détendre ?

Je fais de la marche (avec la Barbados Hiking Association) pour découvrir tous les recoins de la Barbade, je vais à la plage, je bois un rum punch en admirant le coucher de soleil avec des amis… Des plaisirs simples qui ressourcent.

Auriez-vous des conseils ou tuyaux à donner aux Français qui souhaiteraient s’installer à la Barbade ?

Contactez des gens qui y habitent ou qui y ont habité ! La vie ici est chère par rapport à la France, c’est un point à ne pas négliger. L’île est sûre, la vie y est très agréable, le système de santé est correct et l’île est plutôt bien desservie par des vols internationaux.

Destination de rêve - belles plages - télétravail - la Barbade -www.labarbade.com

Après avoir passé 3 ans et demi à la Barbade, vous allez vivre de nouvelles aventures ailleurs, alors qu’est-ce que vous retiendrez le plus de la Barbade ?

Le style de vie… la façon de vivre. La semaine on travaille, comme dans n’importe quel pays et le weekend c’est vraiment une évasion. On fait une pause… on prend son temps, on va à la plage, on profite de ses enfants… il y a le temps, le soleil… c’est les vacances. Le weekend, c’est les vacances et ça va me manquer. Cela n’existe pas dans beaucoup d’endroits.

La Barbade en trois mots. 

Douceur de vivre.