Morgan Lewis Mill_ à visiter à la Barbade
Morgan Lewis Mill

Les premiers habitants

Les toutes premières habitations datent de 1623 av. JC environ. Les premiers habitants furent des peuples amérindiens : d’abord les Arawaks qui ont été conquis par la suite par les Kalinagos (anciennement les Caraïbes).

L’arrivée des Européens

Les Portugais furent les premiers européens à se rendre sur l’île, l’ayant découverte en route vers le Brésil. Ils l’ont baptisée « Os Barbados » – les  barbus – en hommage aux figuiers présents sur l’île et dont le feuillage rappelait une barbe.

Les Anglais sont arrivés en 1625 et ont pris possession de l’île au nom du roi. Ils sont partis mais sont revenus deux ans plus tard, débarquant à The Hole à Saint James. La première colonie anglaise fut établie à Holetown (connu alors sous le nom Jamestown en l’honneur du roi James I).

Des terrains ont été attribués aux Anglais riches ayant de bonnes connexions sociales. Le tabac et le coton furent les premiers types de culture dans les plantations. La main d’œuvre fut fournie initialement grâce à des Anglais de revenus plus modestes voulant émigrer à la Barbade. Ils pouvaient alors signer des contrats synallagmatiques proposant leurs services aux propriétaires de plantation pour une période allant de 5 à 7 ans. Une fois la période achevée, des terres leur étaient allouées… initialement en tout cas. Des criminels furent envoyés à la Barbade aussi afin de renforcer la main d’œuvre. Il y avait même une expression toute faite en anglais pour ces derniers – « to be Barbadosed ».

L’arrivée des esclaves africains

La canne à sucre fut introduite à la Barbade dans les années 1630 par des planteurs juifs qui fuyaient le Brésil, victimes de persécutions. Habiles en culture de cannes à sucre, ils ont partagé leur expertise dans la matière avec les planteurs barbadiens. Cette transition vers la canne à sucre a changé à tout jamais le paysage physique, racial et social de l’île. Pour qu’une plantation soit viable, il fallait un gros investissement et une main d’œuvre importante. Des esclaves africains venant de Sierra Leone, de Guinée, du Ghana, de Côte d’Ivoire, du Nigeria et du Cameroun furent transportés vers l’île.

Les planteurs sont devenus prodigieusement riches grâce à la canne à sucre. En 1660, la Barbade générait plus de commerce que l’ensemble de toutes les autres colonies. Mais dès 1720, les Barbadiens n’étaient plus la force dominante dans l’industrie de la canne à sucre.

La Barbade et son histoire
Statue de Bussa qui commémore la fin de l’esclavage

L’esclavage fut aboli finalement en 1834, suivi d’une période d’apprentissage de quatre ans. Les esclaves « affranchis » ont dû continuer à travailler sur les plantations sans rémunération en échange d’un hébergement miteux fourni par les planteurs. Après 1838, ils pouvaient quitter les plantations définitivement.

De nos jours

La Barbade fut une colonie anglaise pendant 339 ans, de 1627 à 1966, date à laquelle elle est devenue indépendante. Le très honorable Errol BARROW fut son premier Premier Ministre et il a instauré l’enseignement gratuit entre autres choses.

www.labarbade.com
Mme Mia Amor MOTTLEY, Premier ministre de la Barbade

L’actuel Premier ministre est Madame Mia Amor MOTTLEY. Le 24 mai 2018, la Barbade est entrée dans l’histoire quand une femme Premier ministre a été élue pour la toute première fois. De plus, le parti politique Barbados Labour Party (BLP), dont Mme MOTTLEY est la présidente, a remporté toutes les circonscriptions. La Barbade se trouvait alors sans un véritable parti d’opposition, du jamais vu à l’île. Mais, une semaine après leur victoire écrasante, un membre du parti BLP, Joseph ATTERLEY, ayant aucun portefeuille ministériel à son actif, a démissionné pour endosser le rôle de chef de l’opposition.

Le drapeau barbadien expliqué

Le drapeau est composé de trois panneaux dont deux bleus et un jaune, et d’un trident noir de Neptune, dieu mythique de la mer. Le bleu fait allusion à la mer et au ciel, tandis que le jaune représente le sable et le soleil. Le trident est brisé, signalant la rupture en tant que colonie anglaise du Royaume Uni.

labarbade.com
Monument érigé pour commémorer le 50ème anniversaire de l’indépendance de l’île

L’île a fêté le 50ème anniversaire de son indépendance le 30 novembre 2016. Cependant, elle demeure membre du Commonwealth of Nations, un regroupement d’anciennes colonies britanniques.