Speightstown, attractions à voir à la Barbade
La promenade à Speightstown

La pittoresque ville de Speightstown est située à 19 kilomètres de la capitale dans la paroisse de St. Peter, qui se trouve au nord de l’île. Elle a été fondée en 1630 et est la deuxième plus grande ville de la Barbade. Elle doit son nom à William SPEIGHT, un riche commerçant et ancien propriétaire du terrain où se trouve la ville. M SPEIGHT fut membre de la première Assemblée de la Barbade au début de la colonisation anglaise.

Un peu d’histoire

Speightstown fut un port maritime et une zone commerciale majeure. Des bateaux chargés, initialement de tabac et de coton, et plus tard de sucre, quittaient la Barbade en direction de Londres ou de Bristol. En fait, Speightstown avait même été surnommée « Little Bristol », reflétant ainsi l’importance des liens commerciaux entre la ville et le port anglais. Plus tard, les cargaisons destinées à l’étranger seront des esclaves africains.

Cependant, toutes les activités portuaires n’étaient pas liées à l’export. La ville était aussi au cœur du transport maritime local, avec des goélettes qui transportaient les gens et les aliments entre Bridgetown et Speightstown. Il fallait compter un voyage de 45 minutes seulement. D’ailleurs, de nos jours, les gouvernements successifs parlent ponctuellement de rétablir ce système de navette maritime entre les deux villes, mais jusqu’ici il n’y a pas eu de suite. Dommage.

Speightstown, ville pittoresque - la Barbade
Vestige du passée

Speightstown était également une ville-forteresse dotée de six forts. Elle se trouvait au centre de l’insurrection de l’île en 1649 quand Charles 1er fut exécuté. L’Assemblée barbadienne demeurait royaliste et rejetait Oliver CROMWELL en tant que Seigneur-Protecteur. Alors, ce dernier a envoyé une flottille de sept bateaux sous la commande de George AYSCUE  pour supprimer l’insurrection. Mais le gouverneur de l’île, Lord WILLOUGHBY, avait fait construire de nombreux forts tout au long des côtes sud et ouest. Ainsi, les royalistes barbadiens ont pu empêcher AYSCUE et ses 2.000 compagnons de débarquer sur l’île pendant plusieurs mois.

De nos jours

Le caractère de Speightstown moderne est reflété dans son architecture. On y trouve des immeubles historiques – essentiellement sur Queen Street, Church Street et Orange Street – datant du début de la colonisation, juxtaposés aux plus modernes.

Speightstown, attractions à voir à la Barbade

A titre d’exemple, les immeubles en bois à étages qui parsèment encore les rues de la ville et côtoient les constructions plus modernes que représentent les hôtels et autres demeures, tantôt luxueux tantôt plus modeste.

Comme ce fut le cas à Bridgetown, à l’origine, ces maisons à deux étages ou plus faisaient double office de résidence familiale et lieu commercial, un phénomène très répandu à la Barbade à une certaine époque. Dans certains cas, les immeubles ont été restaurés. Arlington House en est un exemple. Destiné à la démolition, cet immeuble du 18ème a été converti en musée.

À voir à Speightstown, la Barbade
Arlington House

La ville et ses proches alentours gardent toujours leurs liens avec la mer. La pêche continue de jouer un rôle important et il y a deux criées dont une se trouvant sur le site de l’ancienne forteresse « Orange Fort ». L’autre est située à Six Mens, un tout petit village de pêcheurs situé juste au nord de Speightstown.

Les activités portuaires demeurent aussi. Deux ports de plaisance luxueux, où sont amarrés de nombreux yachts, ont été construits un peu au sud du village de Six Mens. Il faut avouer que le prolongement progressif de la côte de platine jusqu’à la paroisse de St. Peter explique la présence croissante de jouets impressionnants.

Fait intéressant : Claudette COLBERT, la comédienne américaine d’origine française, avait fait construire une maison à Speightstown après sa retraite d’Hollywood, et avait l’habitude d’y passer 6 mois de l’année. Elle a reçu son ami, le Président Ronald REAGAN, chez elle lorsqu’il s’est rendu à l’île en 1982.

Villes-forteresse, Speightstown, la Barbade
Promenade de la ville à deux roues

Bien que Speightstown et ses proches alentours soient des quartiers plutôt tranquilles, ils proposent tout même des restaurants, hôtels, villas, bars et magasins. Les offres d’hébergement sont proposées pour tous les budgets. Quant aux magasins, ils se trouvent essentiellement sur Queen Street, qui est la rue et la zone commerciale principale de la ville. Ces magasins sont plus petits que ceux de Bridgetown ou de Holetown et ne proposent pas la vente hors taxe. On trouve aussi des vendeurs de fruits et légumes au bord de la route.

À faire

Depuis quelques temps de nouveaux restaurants et bars au bord de mer ont vu le jour, alors essayez-en plusieurs.

Speightstown labarbade.com
Speightstown Sizzlin’

De plus, le dernier samedi du mois, l’Office National du tourisme organise une soirée « Speightstown Sizzlin’ », rappelant l’ambiance d’Oistins. Alors, il y a de la musique et des plats typiquement barbadiens tandis que les vendeurs artisanaux sont installés sur la promenade.