Évasion à la Barbade à l’heure de Covid-- www.labarbade.com

Vouloir s’évader vers des destinations tropicales lointaines est encore plus attrayant par les temps qui courent. Il faut dire qu’échapper au confinement dans les pays froids pour retrouver le soleil, la chaleur et les belles plages est très tentant. Alors, voici Alex qui  n’a pas pu résister à l’appel de la Barbade et est venu passer quelques jours de vacances sur l’île. Il nous raconte son évasion à la Barbade à l’heure de Covid.

Bonjour Alex. Bienvenue à la Barbade ! Cela fait combien de temps que vous êtes ici ?

Cela fait presque une semaine

Et vous venez de quel endroit ? 

Je vis en France, à Paris.

Et pourquoi avez-vous décidé de passer vos vacances à la Barbade ?

La première raison c’est parce que j’ai mes très bons amis qui habitent ici, Thibault et Lucille, avec leur 3 filles. L’une d’elle est d’ailleurs ma filleule. Ça fait longtemps que je ne les ai pas vus.

La deuxième raison c’est qu’il me restait pas mal de vacances. Et puis en France, c’était un peu triste, avec le temps… il fait froid, il fait gris et en plus avec le confinement, je me suis dit que c’était le moment de venir. D’autant plus que mes amis vont bientôt quitter l’île, et je voulais absolument voir où ils avaient vécu ces 3 dernières années.

 Est-ce facile de trouver un vol vers l’île ?

 À mon grand étonnement, oui c’est facile. Par contre, on ne trouve pas de vol direct. Il faut passer par Londres, mais ce n’est pas compliqué, ce n’est pas pénible comme vol.

Évasion à la Barbade à l’heure de Covid-- www.labarbade.com

 Quels étaient les protocoles à suivre avant de venir ?

 Il faut respecter un certain protocole avant de venir : faire un test 3 jours avant de partir, attendre les résultats entre 24 et 48 heures puis présenter, le jour du départ, un certificat négatif à la Covid à l’aéroport de Paris.

 Et dans l’avion ?

Dans l’avion il fallait porter le masque tout le temps.

Et qu’est ce qui s’est passé à votre arrivée ?

 À mon arrivée, j’ai dû présenter mon test et répondre à toute une série de questions de sécurité : on m’a demandé la raison de ma visite à la Barbade, si j’avais été en contact avec des personnes malades ces dernières heures, dans quel hôtel j’avais prévu d’effectuer ma quarantaine… Il m’a également fallu remplir un formulaire, et on m’a pris ma température… Ensuite, j’ai reçu une attestation indiquant la date à laquelle le deuxième test devait avoir lieu.

 Et combien de temps s’est écoulé entre les deux tests ?

 5 jours complets.

 Comment s’est passé le transfert vers l’hôtel ?

J’ai vraiment eu de la chance. Mes amis avaient fait appel à un chauffeur qui m’attendait à mon arrivée à l’aéroport. Il m’a conduit à mon hôtel.

Mes amis m’avaient également indiqué un hôtel de quarantaine situé à 5 minutes de leur maison sur la côte ouest et figurant sur la liste des hôtels autorisés.

Évasion à la Barbade à l’heure de Covid-- www.labarbade.com

Et qu’est-ce qui s’est passé à l’accueil de l’hôtel ?

 À l’accueil, on m’a de nouveau pris ma température. Ensuite, on m’a expliqué que j’allais rester enfermé dans ma chambre pendant 3 jours, sans accès aux parties communes, à la piscine, au bar, etc…

On m’a également remis des menus de restaurants pour me faire livrer dans ma chambre.

Alors, comment cela s’est passé pour les repas? Comment avez-vous pu les récupérer ?

 Encore une fois, je suis privilégie, mes amis se sont très bien occupés de moi… ils avaient rempli mon frigo, 24 heures avant mon arrivée et m’avaient laissé tout un tas de nourriture et de boisson. Je suis donc un cas un peu exceptionnel, je n’ai pas vécu la quarantaine comme un parfait étranger qui débarque et qui ne connaît personne.

Mais je sais que j’aurais pu commander mes repas aux restaurants de l’hôtel.

On m’a également parlé d’une application pour me faire livrer des courses mais je ne l’ai pas téléchargée.

Et si vous n’avez pas eu de si bons amis, vous auriez fait quoi ?

Je pense que j’aurais opté pour les restaurants de l’hôtel matin, midi et soir. Et dans ce cas, il aurait fallu que je passe commande par téléphone et on m’aurait déposé mes repas devant la chambre.

Donc, vous n’avez pas eu d’interaction avec le personnel de l’hôtel ?

Zéro. Aucune. En fait, pendant 3 jours, je n’ai vu personne.

Évasion à la Barbade à l’heure de Covid - www.labarbade.com

En fait, y a-t-il beaucoup d’informations sur les protocoles barbadiens en ligne ?

Oui. C’est très bien fait. Il y a un site où tout est très bien expliqué. Vous indiquez le jour de votre arrivée et on vous explique la procédure à suivre pour respecter les étapes du protocole sanitaire : quand faire le test avant le départ, quand vous pourrez vous faire tester à la Barbade et quand vous pourrez envisager de finir votre quarantaine. C’est vraiment très bien fait.

C’est en français ?

Oui, c’est en français.

À votre avis, est-ce que les mesures prises sont efficaces ?

Oui, je pense, oui. Tout est bien sécurisé.

Et sont-elles nécessaires à votre avis… celles de l’aéroport aussi bien que celles de l’hôtel ?

Vous savez, les mesures anti-Covid, cela se discute. Il y a des mesures qui sont nécessaires d’autres pas trop, mais je trouve que dans l’ensemble c’était bien fait…

Par exemple, quand je suis arrivé, la réception m’a informé qu’il fallait que je prenne ma température deux fois par jour et que je la note sur un papier, au cas où un membre du corps médical étant susceptible de passer la vérifier à tout moment.

A mon grand étonnement, la réception de l’hôtel était équipée d’un stock de thermomètres et on m’en a donné un, vu que je n’en avais pas apporté.

J’ai pu prendre ma température matin et soir.  Même si, au final, je n’ai pas été contrôlé, tout était bien rodé coté organisation.

Quelles sont les différences entre les protocoles barbadiens et ceux de la France ? 

Quand je suis parti, à Paris, le masque était toujours obligatoire dans les lieux publics, évidemment, comme ici, à la Barbade ; en revanche, les bars et restaurants étaient fermés, contrairement à ici.

D’un point de vue sportif, c’était plus compliqué… à Paris on n’avait pas le droit de faire du sport à l’intérieur ou dans les stades, en tant qu’adultes (les enfants avaient le droit). Ce n’est pas le cas ici, heureusement.

Alors, est-ce vous vous sentez bien protégé par rapport aux mesures prises ici ?

Oui. Parce que par exemple, là, vous voyez ici (Sandy Lane Estate Beach Club) on porte le masque, on insiste sur la prise de température, il n’y a plus de transat pour s’allonger, on n’est pas les uns sur les autres.

Ce que je trouve assez bien ici à la Barbade par rapport à ce qui se passe en France, c’est qu’en France, quand on vous dit qu’une mesure va être appliquée, elle n’est pas toujours appliquée automatiquement dans les heures qui suivent. On peut vous annoncer le vendredi qu’une mesure doit être mise en place mais qu’elle ne sera effective que le lundi matin.

Il y a ici une certaine réactivité dans la mise en place des mesures qu’on ne trouve pas en France, même si évidemment les choses sont difficilement comparables entre les 2 territoires.

Alors est-ce vous avez le sentiment d’être plus protégé ou moins ici qu’en France en ce moment ?

En France, je suis quasi confiné, je dois travailler de chez moi, je n’ai pas le droit d’aller au bureau, j’ai beaucoup réduit mes interactions sociales… je ne sors pas sauf pour faire des courses, donc, j’ai très peu de risques de me contaminer.

Évasion à la Barbade à l’heure de Covid-- www.labarbade.com

Ici, à la Barbade, on sort également peu. Je vais à la plage avec mes amis, en respectant tout un protocole sanitaire, et j’ai très peu d’interaction sociale et au final, je ne me sens pas plus en danger ici qu’à Paris. 

Qu’avez-vous fait alors depuis votre sortie de la quarantaine ?

J’ai profité de mes amis et de leurs enfants. On fait des jeux, on regarde la télé, on passe pas mal de temps à la maison, qui est très agréable. Ce qui ne nous empêche pas non plus de faire du vélo ou un peu de sport. Les occupations ne manquent pas ici.

On va à la plage tous les jours, donc pour l’instant, ce sont des vacances idéales.

Donc vous n’avez pas fait de restaurant du tout pour l’instant ? 

Non, mais on a prévu d’y aller jeudi soir, mais je ne sais pas si cela va se passer. On est aussi censé faire une sortie en catamaran samedi prochain, mais là je pense que ça a été annulé. 

Vous avez hâte de retourner à Paris ?

Non (éclat de rire). À Paris, ce n’est pas le même cadre. Il y a le temps qui joue… il fait froid, il fait gris, il fait nuit très tôt. Autant le premier confinement qui a eu lieu au printemps dernier s’est plutôt bien passé de manière générale pour les Parisiens… disons qu’il y avait plutôt une bonne ambiance, par exemple tous les soirs à 20h, il y avait des applaudissements en soutien au personnel médical, il faisait beau, il faisait chaud… on faisait des apéros vidéo… c’était une nouvelle épreuve que nous traversions tous ensemble avec une certaine positivité.

Le deuxième confinement est vraiment très différent. La période n’est pas aussi joyeuse qu’au printemps. On ne sait pas trop quand et comment tout ça va se terminer… c’est beaucoup moins fun.

Évasion à la Barbade à l’heure de Covid-- www.labarbade.com

Pour vous, quelle était la chose la plus surprenante ici ?

En fait, le petit coin juste là où se trouvent mes amis c’est un petit paradis. Le cadre est vraiment magnifique. La maison est très agréable, la plage est belle. Les barbadiens sont particulièrement accueillants, souriants, chaleureux et cools.  D’ailleurs, on en parlait avec des amis en marchant sur la plage, il y a ici une zénitude qui fait vraiment du bien. Et c’est surprenant dans le bon sens du terme. On se sent directement bien accueilli… les gens sont beaucoup plus relax qu’à Paris où tout est très speed, et ça fait du bien. Et puis après, c’est une île qui est très belle. On s’est promené hier dans la forêt de Forest Hill de l’autre côté de l’île. C’était la jungle. Très dépaysant. Cette île est magnifique. Il y a une diversité de paysages qui est assez intéressante.

Merci beaucoup Alex, d’avoir répondu à ces questions. Je vous souhaite de passer une excellente fin de vacances.

 

2 Replies to “Évasion à la Barbade à l’heure de Covid”

  1. « Cadre magnifique », « Zénitude », « Bien accueillis », « Gens relax »…Ces mots d’Alexandre décrivent parfaitement mon impression de cette île que j’ai si bien connue et qui me manque tellement ! Même mon confinement à la Barbade en avril dernier m’a laissé un doux souvenir. Vivement mon 19ème voyage à la Barbade !

    1. Nous sommes contents que la Barbade vous ait laissé de si bons souvenirs, Jihane. Espérons que vous aurez l’occasion d’en faire d’autres dans un avenir proche.

Comments are closed.